METALLIAN Magazine - 2020
logo

DISSECTION La fin d’une renaissance !


METALLIAN - 45



N°45 : 4ème Trimestre 2006

Slider

DISSECTION

La fin d’une renaissance !

L’un des derniers interviews exclusifs avant la mort de Jon Nödtveidt

- Par Laurent Michelland -

“Ce n'est pas une personne, c'est une force aveugle. Il est maudit, mais avec nous, il pèche, mais en nous...”... (Le Grand Arcane).

“Le Sataniste décide lui-même de son destin, de sa vie et de sa mort. I préfère s'en aller le sourire aux lèvres, lorsqu'il a atteint le but ultime de sa vie, lorsqu'il a accompli sa volonté de transcender son existence terrestre. Mettre fin à ses jours sous le poids de la tristesse ou de la faiblesse n'est pas un acte satanique. Le Sataniste meurt en étant fort et puissant, et non par vieillesse, maladie ou dépression. II choisit la mort avant le déshonneur !”.

Prophécie anti-cosmique de Jon Nödtveidt (Mai 2003)

La naissance d'une tempête

Tout commence à la fin de l'année 1989, dans la ville de Strömstadt, lorsque Jon Nödtveidt, alors âgé de seulement quinze ans, quitte le groupe de thrash metal local, Syren's Yell (1987 / 1989), pour fonder ce que sera Dissection. À peine un an plus tard, une première démo voit le jour sous le nom de Grief Prophecy. Cette cassette permettra au groupe de signer avec le label français Corpsegrinder Records pour la réalisation d'un 45 Tours devenu culte : Into Infinite Obscurity (1991). En 1992, le combo enregistre une seconde démo qui lui ouvrira la porte du tant attendu premier album signé sur un label très en vue à l'époque, No Fashion Records. Produit par le gourou suédois du son, Dan Swanö, le ainsi nommé The Somberlain est dédié à Euronymous de Mayhem, qui est un frère spirituel pour Jon. Affres du destin, l'album sera constamment repoussé pour finalement paraître en Décembre 1993. Le responsable de No Fashion Records avait en effet signé beaucoup trop de groupes en même temps et il lui était désormais impossible de respecter ses engagements. Face à une situation financière qui ne faisait que s'aggraver, les droits de No Fashion Records sont alors rachetés par le principal distributeur suédois en terme de metal, House Of Kicks. En dépit d'une promotion inexistante, The Somberlain se vendra quand même à plus de 8000 exemplaires ! En soi, ce n'est pas une réelle surprise, tant ce premier méfait atteste d'une personnalité déjà affirmée. Le sceau de Dissection est déjà bel et bien présent à travers un black / death mélodique ultime et racé, qui ne sonne comme aucun autre groupe. Nuclear Blast Records ne restera pas longtemps indifférent aux charmes des compositions érigées par Jon Nödtveidt, et scelle un pacte avec le groupe dès la fin de l'année 1994. C'est l'année suivante que paraîtra ce qui est, et restera le chef-d'oeuvre intemporel de Dissection, je veux bien sûr parler de Storm Of The Light's Bane

Sur cet album, rien n'est à jeter, tout est à prendre pour s'abreuver l'esprit de ces riffs techniques puissants qui se battent en duel avec des vocaux suprêmes. Dôtés à la fois d'un sens mélodique peu commun d'une violence implacable, les hymnes de cet opus n'ont jusqu'à maintenant jamais été égalés dans style. Signe qu'une dimension magique émana déjà de l'esprit de Jon...

Meurtre, Condamnation & Incarcération

Alors que les portes de la reconnaissance s'ouvraient en grand devant Dissection, tout bascula. Au mois de Juillet 1997, Jon Nödtveidt et Vlad, un de ses compagnons, tuent à coups de feu un homosexuel de 37 ans dans le Keillers Park de Göteborg Le 7 Juillet, Jon est condamné à une peine de huit années pour complicité de meurtre et détention illégale d'armes à feu. Vlad, quant à lui, écopera de dix années d'incarcération. L'histoire de Dissection se réduisait en cendres... Ou tout au moins allait vivre uniquement dans le coeur et l'esprit de son désormais unique leader…

Les Germes Du Chaos Anti-Cosmique

Les sept années passées dans l'univers carcéral, de l'Été 1997 à l'Été 2004, serviront de retraite théologique à Jon, qui occupera son temps à approfondir ses connaissances dans le domaine de l'occulte... “J'ai mis toute mon énergie dans mon propre développement spirituel, en pratiquant la méditation et en étudiant les doctrines ésotériques”. C'est à partir de ce moment-là que le concept du chaos anti-cosmique allait devenir l'esprit même de Dissection la musique n'étant qu'un médium pour véhiculer philosophie du Misanthropic Luciferian Order. slogan principal du Chaos Magick est “Rien n'est vrai tout est permis”, c'est-à-dire “qu'il n'existe aucun vérité objective en dehors de nos perceptions : par conséquent, toutes choses sont vraies et la croyance devient alors un outil qui peut être utilisé à volonté, plutôt que de manière inconsciente. On débouche ainsi sur l'état de gnose, qui se défini comme un état modifié de la conscience nécessaire pour oeuvrer dans la magie. L'âme est concentrée sur un objet, une pensée, un but et toutes les autres visions sont rejetées.”. Le Misanthropic Luciferian Order est, comme son nom le suggère, un ordre luciférien, ce qui implique la recherche de l'illumination et de la sagesse spirituelle interdite et cachée. Les doctrines du M.L. consistent à fouler le chemin brûlant et dangereux menant à l'état de gnose : par exemple, le savoir | l'inspiration au-delà des limites du cosmos. Ce consiste à élever le propre potentiel intérieur qui brûle dans l'âme des tout-puissants, ce que nous appelons la flamme noire. Le Misanthropic Luciferia Order développe, étudie et pratique les sombres traditions qui conduisent à ce but”.


La Renaissance De La Flamme

Au mois de Septembre 2004, date de sa libération, Jon déclare : “Les années passées en prison m'ont forcé à me réveiller et à ouvrir mes yeux sur beaucoup de choses. Après avoir fait face à la faiblesse personnelle et vécu une profonde réévaluation existentielle, je suis mille fois plus puissant qu'avant : j'ai parcouru des milliers de kilomètres sur les chemins des ténèbres. Sans cette incarcération, je ne serai pas là où j'en suis maintenant…”. L'heure de la renaissance a sonné pour Dissection. Le phoenix renaît de ses cendres, mais les acteurs ne seront plus les mêmes. “Mon but était de trouver un line-up qui partagerait les mêmes visions que les miennes, c'est-à-dire utiliser la musique de Dissection comme un outil de magie noire. Je ne voulais que des âmes sataniques, au sein du groupe... Par conséquent, une quelconque collaboration avec les anciens membres était hors de question. Tomas début 2004. Lors de notre première rencontre de ses ambitions et de ses visions concernant le Satanisme. De comment associer cette pensée à la musique pour fonder quelque chose d'unique : un groupe à l'essence satanique. Musicalement, je n'ai jamais rencontré un musicien aussi talentueux et aussi professionnel dans l'approche de son instrument, c’était l’homme qu’il nous fallait. Ce fut cependant plus difficile de trouve le guitariste qui correspondrait à Dissection. Nous avons cherché pendant des mois et des mois sans trouver la perle rare. Après avoir auditionné plusieurs guitaristes au cours de l'Eté 2004, nous avons finalement déniché Set. Lorsqu'il a quitté l'Italie pour nous rejoindre en Suède, nous avons su d'emblée que la recherche était terminée. L'énergie et l'esprit qui émanaient de sa musique et de sa personne lors de la première répétition nous ont tout de suite convaincu. Set a prouvé qu'il était une des
personnes les plus déterminés que j'ai eu le plaisir de rencontrer : nous nous considérons comme des frères. Avec l'arrivée de Tomas et Set, le line-up était enfin au complet, Dissection était prêt pour entamer sa renaissance...”
. Unis comme les trois branches du trident, les cavaliers partent alors à la conquête de l'apocalypse. De sa flamme noire. Dissection incendie vingt-deux territoires du 31 Octobre au 19 Décembre 2004, semant les germes du chaos anti-cosmique aux quatre coins d'une Europe dévastée.


Reinkaos

De retour à Stockholm, le trio commence à travailler les morceaux composés en prison du tant attendu successeur de Storm Of The Light's Bane. Le 02 Février 2005, Dissection entre enfin en studio afin d'immortaliser les onze doctrines anti-cosmiques qui formeront Reinkaos. Après onze années de gestation et onze mois de studio, Reinkaos paraît enfin le 30 avril 2006 à l’occasion de la nuit de Walpurgis (le sabbat des sorcières ...

Reinkaos signifie “le retour au chaos”, c'est la cinquième étape des théories énoncées par le Misanthropic Luciferian Order : “Je crois en la discipline et la loyauté, car pour atteindre notre but qu’est le Chaos, l’ordre doit régner dans nos rangs. Les textes ont été écrits comme des invocations et évocations aux Dieux des ténèbres et reposent sur des formules sataniques utilisées dans la tradition satanique et anti-cosmique. Il s'agit là d'une forme magique qui porte le nom de “Voces Magicae” et qui peut se traduire par “chant magique” ou “la magie du mot pronounce”. Ce procédé affectera non seulement l'auditeur dans son inconscient, mais l'univers dans son ensemble. En énonçant ces formules ou en les chantant, les pouvoirs qui y sont rattachés se répandront…”...

Double Epitaphe

Avec Reinkaos, le cercle de l'anneau anti-cosmique se referme et doit désormais être détruit. Cela impliquera une double destruction, celle de l'outil de propagande et celle de son géniteur. Le 23 Mai 2006, Jon Nödtveidt annonce officiellement la fin de Dissection. Une ultime révérence aura lieu le 24 Juin à Stockholm afin de parachever victorieusement dix-sept années de dévotion. “J'ai atteint les limites de mon exploration musicale en tant qu'outil pour exprimer ce que je voulais, pour moi-même et pour la poignée d'âmes que je porte dans mon cœur. Je vais maintenant me tourner vers d'autres royaumes de pratiques. Après l'enregistrement et la parution de Reinkaos, j'ai réalisé qu'il n'y avait plus rien à faire sous le nom de Dissection. Nous avons réussi à sortir un album purement satanique, béni par les Dieux des ténèbres et à former un vrai groupe à l'essence satanique. Tout a été fait et dit avec Reinkaos. Je n'éprouve désormais plus aucun désir de continuer Dissection car tout ce que j'ai toujours voulu exprimer se trouve sur cet album. C'est une grande victoire pour moi de dépasser ce stade d'achèvement personnel. C'était le chapitre de la fin et ce sera notre testament !”...

Le testament d'un groupe qui deviendra celui d'un homme. Le 16 Août 2006, le corps de Jon Nödtveidt est retrouvé mort dans son appartement situé dans la banlieue de Stockholm, à Hässelby. Entourée de bougies, la flamme noire de Dissection s'est éteinte par elle-même. Jon s'est donné la mort avec une arme à feu, après avoir envoyé plusieurs lettres d'adieux à ses proches : “Je m'en vais pour longtemps, très longtemps. Je pars en Transylvanie... ”. C'est dans ce royaume “au-delà des forêts” (traduction de Transylvanie) qu'il rejoindra Dead, le premier chanteur de Mayhem, Suédois également. Ce dernier s'était suicidé en Avril 1992 dans des circonstances étrangement similaires à celle de Jon : immaculé de sang, son torse laissait apparaître la formule suivante : “I love Transylvania”. Et si notre place dans ce royaume est tant convoitée, c'est que là-bas les âmes maudites ne meurent jamais vraiment... “Je suis allé au plus profond des abîmes, où la lumière ne jaillit plus désormais. J'ai alors ressenti l'embrasement de mon âme par le pouvoir des ténèbres. L'angoisse, tout comme la douleur, n'existaient plus. À ce degré de solitude, je savais que j'étais là-bas... Dans le monde qui m'appartient. Ce fut un long voyage à travers les méandres de mon âme, ce fut un voyage bien au-delà de la mortalité. J'ai enfin trouvé ce que je recherchais, l'apaisement. Je vivrai par le mal, éternellement... ”.

 

(Extrait de “The Somberlain”).

Si la naissance appelle le pouvoir de la renaissance, la mort, elle, n'appelle plus rien, sinon l'absence de remords. Maître de sa pensée et des choix qu'elle lui dictait, Jon Nödtveidt a écrit sa propre histoire artistique et spirituelle, de son commencement à sa fin. Alpha et Omega d'une étoile morte...

www.dissection.nu

Cart Item Removed. Undo
  • No products in the cart.